Gomasio maison

Non classé, Recette sans caséine et sans gluten RSS 2.0 Commentaire (0)

Le gomasio est un ingrédient incontournable dans ma cuisine. En Japonnais, « Goma » veut dire sésame et « shio » veut dire sel.
Les japonnais utilisent ce mélange de graines de sésame grillées et de sel marin finement broyés depuis la nuit des temps pour donner un petit coup de « pep » à leurs mets.

La consommation de sel de nos jours occasionne de nombreux désagréments pour notre organisme et le gomasio est une bonne alternative pour un apport suffisant dans nos assiettes. Il s’intègre parfaitement dans notre alimentation et plaît énormément aux enfants de par son petit goût de noisette grillée. Il est bien plus parfumé lorsqu’on le fabrique et de plus, une odeur agréable se diffuse dans la maison…

Comment faire votre propre gomasio ?

Grillez à sec  100 g de graines de sésame complètes dans une poêle. Attention, les graines brûlent rapidement, secouez la poêle régulièrement et dès que vous voyez les graines blondir, éteignez le feu. Rajoutez 10 g de gros sel marin et versez le tout dans le mortier. Ecrasez jusqu’à ce qu’environ 80 à 90% des graines soient moulues.

Que faire avec du gomasio ?

Tout d’abord, il est très facile d’utilisation pour saler légèrement les aliments après cuisson ou les crudités.  Parsemé sur les salades, les légumes vapeur, des céréales, les soupes, les gratins… il exhauste même certains desserts. Sa petite note salée et son petit goût de noisette se marient bien avec le chocolat par exemple. Il remplace avantageusement la salière sur la table et permet de ne pas surdoser les assiettes en sel. Pour les personnes intolérantes au blé, il peut être une alternative aux paillettes sèches de levure de blé. Mélangé à de la poudre d’amandes ou de noisette, il vous permettra d’élaborer une chapelure gourmande.
Pour les personnes ne pouvant consommer de produits laitiers, il remplacera le fameux fromage fondu sur les gratins, en le mélangeant avec de la crème végétale de riz ou de soja.

 

Commentaire (0)

Flux RSS des commentaires de cet article. URL pour les TrackBacks

Laisser un commentaire