Notre corps, notre véhicule ?

Santé RSS 2.0 Commentaires (3)

 

Notre organisme est un véhicule parfait auquel nous demandons bien trop d’efforts. Pourtant la Nature a si bien fait les choses pour pourvoir à tout ce dont nous avons besoin.
Nous demandons à notre corps d’ingurgiter des montagnes colossales d’alimentation transformée, modifiée, inadaptée, polluée, sans compter avec les pollutions externes telles que le stress du travail, de la vie active et l’air vicié que nous respirons.

 


Lorsque nous achetons un véhicule diésel, il ne vient à l’idée de personne de le faire rouler au sans plomb. Et pour cause, on nous a informé que le moteur n’est pas prévu pour cela. Si vous mettez un carburant inadapté à votre véhicule, il restera sur place et vous serez obligés d’appeler un dépanneur pour vidanger le réservoir. Je sais de quoi je parle, j’ai mis du sans plomb à la place du diésel dans ma voiture, et je sais le prix que cela m’a coûté…Ce jour là d’ailleurs, j’allais à la rencontre d’enfants dans une école pour leur expliquer l’importance de l’alimentation. Du coup, ce fut pour moi, l’exemple parfait pour leur donner quelques explications imagées.

Notre corps prévu pour s’alimenter de produits naturel, n’a d’autre choix que d’être contraint à avaler ce que j’appellerai  le « modernisme culinaire ». Avec la différence, qu’il arrive à avancer, mais…à quel prix ?

L’engouement qui fleurit de nos jours pour la cuisine, n’est pas forcément le meilleur exemple à donner. Certes l’on parle de légumes oubliés, de produits naturels, du terroir, de quinoa, de petites choses que l’on trouve souvent au rayon bio…mais, la cuisine familiale, celle que l’on pratique dans nos familles, à notre petite échelle, est celle qui nous fait le plus grand bien.
Fort heureusement pour nous, notre organisme a une capacité d’adaptation extraordinaire. Mais à la longue, il s’use, s’encrasse et finit par donner des signes de fatigue et de dysfonctionnement se traduisant par des maladies plus ou moins importantes. Ne sont-elles pas en constante progression ?

La logique serait que nous ingurgitions à chaque repas ce qui nous est indispensable et il est quand même aberrant de voir que l’on s’occupe autant de l’aspect extérieur de notre corps sans prendre conscience que la santé commence par l’intérieur.

Alors ? De quoi notre corps a-t-il donc besoin ?

Il lui faut des matériaux de base solides afin que ceux-ci lui fournissent l’énergie nécessaire à la vie.

Et de quoi sont constitués ces matériaux de base ?

Tout simplement des nutriments apportés par la nourriture bio et de qualité.
– L’eau
– Les lipides
– Les vitamines
– Les glucides
– Les protides
– Les oligo-éléments
– Et pour finir les minéraux…

…Que vous trouverez dans les légumes, les fruits,  les légumineuses, les céréales, les huiles de première pression à froid…

Tout cela devrait se trouver  à l’état naturel dans notre alimentation à condition qu’elle soit la plus saine possible, autant dans la confection que dans la création.
Ces nutriments vont permettre  aux cellules qui constituent notre corps de fabriquer l’énergie nécessaire à la vie et nous permette d’être au mieux de notre forme au quotidien.
Les aliments de qualité seront reconnus par nos organes internes et  parfaitement assimilés.

Il faut garder en mémoire, qu’à la création de l’homme, « le modernisme culinaire » n’existait pas et que l’évolution de notre alimentation s’est accélérée depuis à peine une soixantaine d’années. Evolution bien trop rapide par rapport à la mutation que peut supporter tout être vivant.

Toutes ces bonnes raisons font que le meilleur carburant que nous pouvons donner à notre corps doit être de qualité irréprochable afin que notre véhicule nous transporte en toute sécurité.

Une alimentation Bio, est le plus beau cadeau que l’on puisse s’offrir…

Tags:

Commentaires (3)

Flux RSS des commentaires de cet article.

  1. Commentaire par PINEAU chantal - 23 novembre 2011 à 17 h 08 min

    Oui ce qui est important pour notre corps c’est une alimentation de qualité et non de quantité .Autrefois les centenaires d’Okinawa mangeaient peu(alimentation naturelle) mais sainement :leur ration alimentaire tient dans le creux de leur deux mains jointes.

    En règle générale les personnes dont la longévité est remarquable, sont actifs, mangent de façon frugale et naturelle.
    Il faut ménager sa monture pour aller loin !

    Merci pour ce bel article

  2. Commentaire par Danièle - 24 novembre 2011 à 10 h 03 min

    Bonjour,
    Merci pour cet article très parlant.
    Dans le régime ayurvédique (mais ce n’est pas le seul) il est recommandé de ne manger aux principaux repas qu’un plat unique, sans excès, l’estomac devant être rempli qu’à moitié pour que la digestion se fasse plus facilement.
    Nous mangeons pour la plupart beaucoup trop et surtout n’importe quoi.
    La satiété n’est pas un mot employé car cette notion a disparue.
    L’alimentation est ce qui permet de garder sa santé.

  3. Commentaire par pilar - 28 novembre 2011 à 17 h 16 min

    Bonsoir Danièle. Effectivement, si nous avions conscience de la taille de notre estomac, je pense que nombre d’entre nous réfléchirait avant de passer à table. Nos habitudes alimentaires vont parfois au delà de notre raison… A bientôt !!!

Laisser un commentaire