climatisation solaire

La climatisation solaire

Environnement RSS 2.0 Commentaires (5)

Un nouveau système de réfrigération propose de nouvelles solutions plus écologiques que la climatisation traditionnelle. Il s’agit de la climatisation solaire qui combine l’énergie du soleil avec des substances chimiques non polluantes pour produire une réfrigération.

Le principe de la « climatisation solaire »

La climatisation solaire sert à produire du froid avec l’énergie du soleil. D’une manière générale, le processus consiste à capter l’énergie solaire grâce aux panneaux photovoltaïques afin de produire la chaleur qui sera exploitée par une machine à absorption. Cette dernière utilisera la chaleur générée par les panneaux solaires pour chauffer jusqu’à ébullition une cuve contenant une solution « frigorigène » de bromure de lithium (H2O/LiBr). La mise en ébullition de la solution permet de séparer l’eau et le bromure de lithium. Après refroidissement, c’est la réaction chimique provoquée par la recombinaison des deux composants qui génère le froid qui sera ensuite distribué dans l’environnement à rafraîchir.
Il existe quatre moyens de produire du froid en utilisant l’énergie photovoltaïque. La première, qui est la moins innovante, utilise l’électricité photovoltaïque pour faire fonctionner un climatiseur traditionnel. Le deuxième principe consiste à convertir l’énergie solaire en énergie mécanique qui sera ensuite couplée avec un climatiseur à compression pour réfrigérer. La troisième solution utilise la conversion de l’énergie thermique du soleil pour alimenter une machine à froid « à absorption », à absorption ou à adsorption, pour refroidir son environnement. Alors que la quatrième méthode consiste à utiliser la chaleur produite à partir de l’énergie solaire pour alimenter un système de conditionnement d’air par rafraîchissement évaporatif (DEC).

Climatisation solaire : les points positifs et négatifs

Parmi les quatre voies théoriques énoncées précédemment, les deux dernières font l’objet de plusieurs travaux de recherche et sont considérées comme les plus prometteuses. L’utilisation de la climatisation solaire permettrait de réduire jusqu’à 20 fois la consommation en électricité, par rapport à une climatisation traditionnelle. Elle présenterait également comme avantage d’être silencieuse, et d’avoir une longévité d’au moins deux fois supérieure à celle du système classique, soit une durée de vie de 25 ans contre 10 ans pour la version traditionnelle. Le caractère écologique de la climatisation solaire est également renforcé puisqu’elle utilise un fluide frigorigène non polluant pour l’environnement, alors que le système actuel rejette des gaz nuisibles pour la couche d’ozone.
Cependant, la climatisation solaire affiche quelques inconvénients d’ordre essentiellement économique. Elle serait trois à cinq fois plus coûteuse qu’une climatisation traditionnelle. Toutefois, d’après les experts, les prix devraient rapidement baisser dans les années à venir. Autre point négatif, le nouveau système ne serait pas encore adapté à l’habitation individuelle étant donné que le dispositif de climatisation solaire ne pourrait rafraîchir qu’une surface équivalente au triple de celle prise par ses panneaux photovoltaïques. De ce fait, le développement de ce nouveau système de climatisation rencontrerait quelques freins en termes de règlementation due à son faible coefficient de performance (COP).
?

Tags: