huile beauté

Recettes de beauté à base d’huiles

Cosmétique Bio RSS 2.0 Commentaires (4)

LES HUILES VÉGÉTALES

Huiles de beauté

Les égyptiens de l’Antiquité s’enduisaient le corps d’huiles parfumées grâce à des plantes et des épices qu’ils y laissaient macérer ; les Romains, dans leurs Thermes, avaient eux aussi l’habitude après leur bain de se masser avec des huiles (amande douce, olive…) parfumées ou non.
En Inde et en Chine, les femmes se passaient des préparations à base d’huile et de plantes dans les cheveux afin d’entretenir leur chevelure… et de nos jours, nous ne comptons plus les préparations de beauté dans lesquelles les huiles tiennent une place importante.
L’extraction des huiles constitue l’une des premières et des plus importantes découvertes de l’homme. Seules ou mélangées à des plantes, des jus ou des huiles essentielles, elles constituent un arsenal de beauté, sain, naturel, efficace et tellement agréable à utiliser ! Quel dommage que les industriels de la cosmétologie utilisent des huiles de basse qualité, raffinées le plus souvent. Rentabilité oblige !

Riches en acides gras essentiels, les huiles végétales pénètrent bien l’épiderme, le nourrissent, le protègent en reconstituant le film lipidique, lui redonnent finesse, éclat et souplesse grâce à leur action adoucissante, assouplissante, tonifiante et régénératrice et nous préservent d’un vieillissement prématuré.

En guise de démaquillant, l’huile fait merveille, même pour les yeux. Passez-vous sur le visage un mouchoir en papier ou mieux une éponge imbibée d’huile.
Comme crème de jour ou de nuit, si vous avez la peau sèche ou fatiguée, une cure d’huile redonnera un coup de fouet à votre peau. A faire trois semaines de suite à chaque changement de saison ou toute l’année.
Vous choisirez de préférence des huiles pénétrant parfaitement l’épiderme : huile de rose musquée, d’onagre ou de jojoba. Vous pouvez aussi leur incorporer des huiles essentielles pour encore plus d’efficacité.

En massage du corps après le bain ou la douche additionnées d’huiles essentielles ou de plantes, elles feront la peau douce et satinée et tour à tour vous détendront, vous tonifieront ou vous confèreront un bien-être mental et physique.

Comme produit de beauté de votre chevelure, vous enduirez vos cheveux d’huile le soir au coucher en procédant à un léger massage du cuir chevelu et la conserverez toute la nuit. C’est le secret des cheveux des Tahitiennes , des Chinoises, des Indiennes, des Africaines. Cet enveloppement vous procurera les cheveux doux, brillants, faciles à coiffer et vigoureux. Excellent pour les cheveux ternes

Cet enveloppement vous procurera des cheveux doux, brillants, faciles à coiffer et vigoureux. Excellent pour les cheveux ternes, secs, abîmés par les nombreux traitements (permanentes, teintures…), le soleil et les bains de mer.

Egalement indispensables dans de nombreux soins spécifiques : mains sèches ou gercées, vergetures (huile d’amande douce, de macadamia…), rides (huile de rose musquée, d’argan, d’avocat, de bourrache, d’onagre, de noyaux d’abricot, de jojoba, huile de nigelle y compris contre les cicatrices associée à l’huile de macadamia ou les peaux présentant des allergies…), , brûlures et problèmes dus au soleil (huile de millepertuis après les coups de soleil), ongles cassants (huile de neem, huile de ricin, huile de nigelle), seins abîmés (huile de bellis), toilette des nourrissons, cheveux secs et fatigués (huile de neem, huile de nigelle…).

En ajoutant à une huile de base des huiles essentielles ou en y faisant macérer des plantes fraîches aromatiques, vous obtiendrez aisément un produit de beauté dynamisé, efficace, naturel, agréablement parfumé et peu onéreux. Vous avez alors la meilleure garantie possible de qualité pour le meilleur prix en confectionnant vos produits de beauté ou en les achetant dans des magasins de cosmétiques d’origine biologique.

En conclusion, si les soins de beauté et d’hygiène sont indispensables, ils ne seront parfaitement efficaces que s’ils s’accompagnent d’une hygiène de vie irréprochable : alimentation saine et équilibrée, mental positif, pratique d’un sport, sommeil régulier ainsi que l’élimination de certains facteurs « anti-beauté » comme le tabac, l’alcool, le stress, l’excès d’excitants comme le café…

Recettes de beauté

HV : huile végétale    HA : hydrolat (eau florale)    HE : huile essentielle

Démaquillant bio pour les yeux :

L’huile d’amande douce dissout les fards et nourrit le contour de l’œil. L’huile végétale de ricin traite les cils.
Les hydrolats de bleuet et de camomille sont d’excellents soins pour les paupières qu’ils apaisent et décongestionnent.

Pour 50 ml :
25 ml d’huile végétale d’amande douce, 5 ml d’huile végétale de ricin, 10 ml d’eau florale de bleuet, 10 ml d’eau florale de camomille
Mélanger tous les ingrédients dans un flacon opaque en verre. Secouer le produit vigoureusement avant chaque utilisation afin que les huiles et les hydrolats se mêlent. Tamponner doucement la paupière, le temps que le maquillage soit dissous, et essuyer de haut en bas, très doucement pour ne pas abîmer les cils.
Pour économiser le produit, humidifier un coton ou une lingette lavable avec un peu d’eau puis appliquer un peu d’huile. Plus douces et plus écologiques que les cotons, les lingettes lavables sont faciles à faire : un morceau de polaire, d’éponge ou de flanelle qu’on utilise une fois et qu’on met dans un petit sac qui passe à la machine en fin de semaine. Pour les couturières, il est possible de coudre des lingettes double-face parfaites pour appliquer huiles et hydrolats.

Huile « plaisir du matin »

Appliquer le matin sur peau propre et humide, cette huile fait merveille : elle est vite absorbée par la peau qu’elle nourrit et protège pour la journée.

Pour 30 ml d’huile :
20 ml huile végétale de jojoba, 10 ml huile végétale de noyau d’abricot, 3 gouttes d’huile essentielle de lavande vraie, 2 gouttes d’huile essentielle de bois de rose, 1 goutte d’huile essentielle de palmarosa
Mélanger tous les ingrédients dans un flacon verre teinté. Attendre quelques jours avant l’utilisation et stocker à l’abri de la lumière et des écarts de température. Avant l’application, pulvériser votre visage d’un hydrolat de votre choix en fonction de votre type de peau (la rose convient à tout type de peau) et appliquer quelques gouttes de cette huile en massant délicatement.
On peut remplacer l’huile végétale de noyau d’abricot par de l’huile végétale de noisette si la peau est plutôt grasse et par de l’huile végétale d’amande douce si la peau est très sèche ou encore un mélange d’huile végétale de rose muscat et de bourrache pour prévenir les rides.

Huile « plaisir du soir »

Il n’y a que le soir qu’il est vraiment possible de profiter des bienfaits des huiles essentielles de la famille des citrons sans en craindre les effets photosensibilisants. L’huile essentielle d’orange est bénéfique quel que soit le type de peau : elle tonifie l’épiderme en prévenant l’apparition des rides. Associée à la divine huile essentielle de petit grain dont le parfum sucré rappelle les boules de gomme de l’enfance, on s’endort au milieu d’un champ d’orangers en fleurs proprices aux rêves les plus doux.

Pour 30 ml d’huile :
10 ml huile végétale de noyau d’abricot, 9 ml huile végétale de jojoba, 5 ml huile végétale d’amande douce, 5 ml huile végétale d’olive, 30 gouttes d’huile végétale d’onagre, 3 gouttes d’huile essentielle d’orange, 2 gouttes d’ huile essentielle de petit grain, 1 goutte d’huile essentielle de lavande.
Mélanger tous les ingrédients dans un flacon verre teinté. Attendre quelques jours avant l’utilisation et stocker à l’abri de la lumière et des écarts de température. Appliquer le soir, après un nettoyage soigné du visage, sur peau encore humide.

Appréciez ces soins de beauté qui conserveront votre beauté toute l’année !

Je vous parlerai dans le prochain article des huiles spécifiques pour les massages tant pour votre bien-être que pour vos problèmes de santé (douleurs, inflammations, sècheresse des muqueuses…)

A bientôt… Sylvie

Tags: , ,

Les huiles végétales huile de santé & beauté

Santé RSS 2.0 Commentaires (2)

Pour jouer son rôle d’aliment santé, l’huile doit être de qualité irréprochable, c’est-à-dire non raffinée, extraite à froid (avec une température de pressage ne dépassant pas 40°), en provenance de graines arrivées à juste maturité et cultivées par les méthodes de l’agriculture biologique. Les huiles sont de véritables médicaments au sens où l’entendaient les médecins de l’Antiquité. Médicaments, car non dénaturées par l’industrie chimique, elles vont nous apporter des éléments vitaux indispensables comme la précieuse vitamine F et autres acides gras si utiles à l’élaboration des prostaglandines, véritables hormones naturelles.

Vitamine F :

Le facteur F, encore appelé, anti-eczématique, se trouve uniquement dans les corps gras. Il correspond aux acides gras poly-insaturés (AGPI) et regroupe notamment les trois principaux : arachidonique, linoléique et linolénique. Les AGPI se comportent à la manière de catalyseurs et favorisent notamment l’utilisation des vitamines liposolubles : A, D, E et K.

Ces acides gras sont dits essentiels car ils ne peuvent être synthétisés par l’organisme, il est donc indispensable que notre alimentation nous les apporte en quantité proportionnelle à nos dépenses, afin d’éviter tout risque de carences.

Les propriétés des AGPI sont capitales pour le corps humain :

-Interviennent dans la structure des membranes cellulaires
-Régularisent le métabolisme des graisses nocives pour le cœur
-Réduisent le taux de cholestérol et favorisent le rajeunissement tissulaire
– Diminuent les risques de thrombose
-Préviennent les maladies cardio-vasculaires
-Participent à la régulation de la température du corps
– Stimulent les défenses de l’organisme vis-à-vis des pollutions extérieures (environnement, produits toxiques, médicaments…)
-Permettent la formation de molécules dont la vie est très courte, les prostaglandines, particulièrement importantes pour notre santé
-Aide la femme à tomber enceinte et assurent à la femme enceinte une grossesse sans problèmes
– Se révèlent comme un des meilleurs protecteurs de l’épiderme (desquamation, sécheresse, crevasses…)

Son rôle fondamental au niveau de la membrane cellulaire les rendent indispensables :

-Pour le développement du système nerveux central et du cerveau (celui-ci est constitué à 60% par des lipides ou des graisses dont une forte proportion d’acides gras poly-insaturés)
– Pour la préservation de l’imperméabilité de la muqueuse intestinale (afin d’éviter un intestin poreux)

Une carence en vitamine F se caractérise par l’apparition de symptômes caractéristiques :

– Chez l’adulte, une peau sèche. Cette sècheresse débute d’abord aux pieds et aux jambes avant de gagner l’ensemble du corps. La peau s’abîme, desquame et surtout vieillit beaucoup plus vite que la normale. En cas de blessure, la cicatrisation se fait très lentement
– Arthrite et autres phénomènes inflammatoires
– Mauvais fonctionnement des glandes salivaires et sécheresse des conduits lacrymaux
– Troubles cardio-vasculaires et nerveux
– Perturbation des immunités (apparition de sclérose en plaques notamment)
– Impuissance
– Douleurs pré-menstruelles
– Chez le petit enfant, il s’ensuit une soif anormale presque inextingible
Et une foule de maux plus ou moins importants apparaissent : asthme, eczéma, rhumes à répétition, sinusites, urticaire…

Les huiles en usage interne

Notre peau a besoin d’être nourri « de l’intérieur ». Vous lui fournirez à chaque repas :

– Des huiles végétales extraites à froid, riches en acides gras insaturés, en vitamines A,D,E,F et en lécithine, en assaisonnement des crudités, salades vertes, légumes vapeur ou sur tout autre aliment (riz, pâtes, pommes de terre, poisson…). En particulier, vous consommerez au quotidien les huiles adaptées à votre cas.

– En changement de saison ou quand vous en ressentez le besoin, vous offrirez à votre peau, à vos cheveux, et à vos ongles, une cure de jouvence : prenez pendant 3 semaines 3 capsules d’huile d’onagre le matin et 3 capsules d’huile de bourrache le midi (ou inversement). Selon votre état de santé et l’état de votre foie (il faut être sûr de bien le tolérer car ce sont des huiles d’origine animale) et pour cela on peut effectuer un léger drainage hépatique, vous pouvez prendre 3 capsules d’huile issue des petits poissons des mers froides, riche en oméga 3 . Ce traitement peut durer plusieurs mois si nécessaire.

LES HUILES AU QUOTIDIEN

Au sein de votre cuisine, les huiles vont jouer de multiples rôles et être utilisées à chaud ou à froid :

-Assaisonnement dans les salades et crudités, mais aussi sur les légumes cuits à la vapeur, les céréales, les poissons…
-Cuisson des légumes à l’étouffée, de certains plats de résistance comme le chili, la paëlla, les currys…, des galettes de céréales, de plats au four…
– Confection de gâteaux en remplacement du beurre ou des margarines
Mais attention, nous ne devons pas employer n’importe quelle huile indifféremment, mais tenir compte de certains facteurs tels que la température critique, la teneur en vitamines…

L’huile crue :

Dans ce cas, toutes les huiles peuvent être utilisées. Mais pour la santé de notre organisme, il sera préférable de privilégier celles dont la richesse en acides gras polyinsaturés (acide linoléique et linolénique en particulier) est élevé : par ordre d’importance les :
Huiles de lin bio
Huiles de cameline bio
Huile de Carthame bio
Huile de Noix bio
Huile de germe de blé bio
Huile de soja bio

Huile de tournesol bio
Huile de sésame bio
Huile de pépins de courge bio

En fonction de leur saveur propre et de vos goûts personnels, vous les expérimenterez toutes puis sélectionnerez celles que vous préférez.  Une bonne solution, afin de bénéficier de l’ensemble de leurs qualités consiste à les alterner et à les mélanger. Par exemple,

Chaque jour :

1CS d’huile d’olives (huile la plus riche en acide oléique) plus ou moins fruitée selon votre goût + 1CS d’huile de lin ou cameline ou carthame ou noix ou colza (les huiles les plus riches en oméga 3).
L’huile de colza restant la plus abordable d’un point de vue coût. Les huiles de germe de blé, soja, tournesol, sésame et pépins de courge peuvent être intégrées afin de varier 1 à 2 fois/semaine en complément de l’huile d’olives.

Si vous souhaitez préparer une vinaigrette,incorporez pour 4 CS d’huile, 1 CS de vinaigre balsamique (vinaigre  moins acidifiant) ou du jus de citron frais et/ou 2cc de tamari ou de shoyu, des herbes aromatiques (persil, ciboulette, basilic…), 1 échalote et/ou 1 gousse d’ail.

L’huile dans la cuisson :

Le choix sera plus restreint, celui-ci va être fonction de la température critique de l’huile. La température critique d’un corps gras ou son seuil de décomposition est la température à partir de laquelle une huile ou une graisse va se décomposer en substances toxiques ; il ne faut donc jamais chauffer au-delà de sa température critique ; celle-ci n’étant pas la même pour tous les corps gras.

EN CONCLUSION

– L’intégralité de tous les principes vitaux contenus dans l’huile ne se retrouve que si l’huile est crue. Toutes les propriétés bénéfiques sont détruites dès la 1er cuisson. Les deux seules à employer pour les fritures sont celles d’olive et d’arachide. Les graisses végétales de palme et de coprah qui contiennent beaucoup moins d’acides gras essentiels et qui résistent donc mieux à la chaleur, peuvent également servir pour les fritures ; mais il ne faut pas en abuser, car leur forte teneur en acides gras saturés les rend nocives (cholestérol, troubles cardiovasculaires…).

– Ne jamais laisser fumer l’huile
– Après utilisation, filtrez toujours l’huile et jetez-là au bout de trois utilisations maximum
– Ne rajoutez jamais d’huile neuve dans un vieux bain de friture
– Veillez à ne jamais atteindre la température critique du corps gras et en général ne pas dépasser 170° pour une friture

La meilleure façon de consommer des huiles végétales et d’en retirer le maximum de bienfaits, est, sans aucun doute, d’en assaisonner les salades froides et les crudités, ou d’en additionner un plat de légumes ou de poissons chauds une fois la cuisson terminée.

C’est donc l’utilisation à froid, sans cuisson, qui est la plus recommandable : elle permet ainsi de conserver aux huiles leurs vitamines et leurs principes actifs intégralement sans y ajouter d’éléments nocifs.

Faites vous plaisir en découvrant de nouvelles huiles et de nouvelles saveurs!

Nous découvrirons dans le prochain articles les huiles dans les soins de beauté.

A bientôt… Sylvie

Tags: , ,