pépins de pamplemousse

CitroPlus…pour vous préserver par ce froid…

Non classé RSS 2.0 Commentaire (0)

Un froid hivernal vient de nous tomber dessus sans crier gare…Il y a quelques jours à peine, les températures frôlaient les 25° dans certaines régions…

Connaissez vous le CitroPlus ?

La découverte eu lieu par un jardinier sur son tas de compost. En effet, il découvrit que les pépins de pamplemousse qu’il jetait dans son compost ne pourrissaient pas. Médecin physicien, il s’empressa de faire des recherches dans son laboratoire et découvrit que les graines de pamplemousse contenaient une substance à la fois plus puissante et moins nocive que les antibiotiques connus et il se demanda s’il n’avait pas découvert l’antimicrobien parfait.

Lire la suite >>

Tags: , ,

CitroPlus 800, Victoire par K.O

Santé RSS 2.0 Commentaires (2)

extrait de péins de pamplemousse bioCitroPlus 800 est le produit phare de tous les extraits de pépins de pamplemousse bio sur le marché.
Pourquoi ? Comparons-le avec les autres produits.

Agriculture biologique :

CitroPlus 800 est issu de l’agriculture biologique, comme beaucoup d’autres produits sur le marché. Mais la plupart d’entre eux ne contiennent que 400 ou 700 mg de bioflavonoïdes de principe actif. CitroPlus 800 contient 800 mg/100 ml de bioflavonoïdes.

Méthode d’analyse HPLC-UV – 800 mg de bioflavonoïdes :

L’entreprise GSE a toujours utilisé jusqu’ici la méthode d’analyse HPLC-UV pour quantifier le taux de bioflavonoïdes de CitroPlus 800. Aujourd’hui un laboratoire d’analyse français propose aussi une méthode qu’on appelle spectrophotométrie. Les résultats obtenus avec le spectrophotométrie sont nettement supérieurs : L’extrait de pépins de pamplemousse bio testé à 800 mg par HPLC-UV a été analysé par spectrophotométrie à 2088 mg/100 ml. Si GSE adopte la spectrophotométrie comme méthode d’analyse on pourra annoncer un taux de bioflavonoïdes de 2000 mg pour le CtitroPlus 800. Beaucoup de produits sur le marché sont testés par spectrophotométrie et revendiquent 700, 800 ou même 1000 mg. Or un produit annonçant, par exemple un taux de bioflavonoïdes  de 1000 mg testé par spectrophotométrie ne compte réellement que 425 mg de bioflavonoïdes avec la méthode HPLC-UV. Malheureusement les producteurs ne sont pas obligés d’indiquer la méthode d’analyse sur les étiquettes. Le coût d’analyse de la production pour un produit testé par spectrophotométrie est naturellement très inférieur à celui avec la méthodes HPLC-UV car la mise en œuvre de l’analyse nécessite beaucoup moins de principe actif. GSE et CitroPlus 800 n’acceptent pas les compromis.

CitroPlus 800 utilise de la glycérine biologique :

Pourquoi est-ce important ?
La charte européenne pour la production des denrées biologiques permet d’utiliser de la glycérine non biologique. Même les produits  dénommés biologiques contiennent plus de 70% de glycérine non biologique ou encore de l’alcool. Lorsque vous achetez un produit biologique, vous voulez être sûre que le produit est biologique pour la majorité de ses ingrédients. Le mode de production des autres produits biologiques est néanmoins conforme à la charte européenne. L’entreprise GSE et son produit CitroPlus 800 est à notre connaissance la seule entreprise au monde qui utilise de la glycérine biologique pour la production de son extrait de pépins de pamplemousse. Par ailleurs, le coût de revient de la glycérine biologique est au moins 10 fois plus élevé que celui de la glycérine non biologique issue de l’huile de palme non bio.

CitroPlus 800 utilise de la glycérine biologique qui n’est pas issue de l’huile de palme :

Pratiquement tous les extraits de pépins de pamplemousse contiennent de la glycérine non biologique végétale à partir d’huile de palme non bio. Cela est néfaste en raison du mode de production de l’huile de palme non bio sur l’environnement. GSE utilise une glycérine végétale qui n’est pas basée sur l’huile de palme non bio et qui, en plus est issue de l’agriculture biologique. A vous de choisir !

Bouteille en verre :

Même si les bouteilles en verre brun sont plus lourdes et plus chères que les bouteilles en plastique GSE tient à continuer à les utiliser pour le CitroPlus 800. Le produit garde mieux sa fraîcheur, ne prend pas le goût du plastique et l’impact sur l’environnement est moindre.

Source : Biocontact

Tags: , , ,