Préparer sa peau au soleil

Comment bronzer sans danger ?

Santé RSS 2.0 Commentaire (0)

Le journal de Sylvie
Les rayons ultraviolets dont tout le monde se méfie, ne représentent que 5% du rayonnement solaire, et parmi eux seulement 2% d’UVB. Ce sont ces derniers qui sont à la fois dangereux (responsables des coups de soleil) et indispensables (synthèse cutanée de la vitamine D).

Le coup de soleil

Il est essentiel de bien gérer son exposition au soleil car elle est à la fois indispensable en quantité raisonnable et dangereuse en excès. La rougeur cutanée est un indicateur naturel signalant que les possibilités de défense de l’organisme sont dépassées. La peau ne doit pas rougir, d’autant que prolonger l’exposition solaire n’augment pas la quantité de vitamine D produite. Celle-ci est stockée principalement dans les muscles et la graisse durant 3 mois.

Manque de vitamine D

Il est très fréquent car notre mode de vie nous éloigne du soleil. Les recommandations d’éviter le soleil ne prennent pas en compte les besoins en vitamine D, l’usage des crèmes solaires filtre totalement les UVB, donc bloque la synthèse de la vitamine D et la pollution filtre les rayons du soleil. La pigmentation de la peau est aussi un facteur important de tolérance au soleil et une peau de couleur noire nécessite 20 fois plus d’exposition solaire pour produire la même quantité de vitamine D qu’une peau de couleur blanche.
Contre l’ostéoporose aussi, la vitamine D est indispensable, puisqu’elle régule la fixation du calcium dans les os. Elle est également importante dans l’arthrose ainsi qu’en cas de douleurs osseuses, articulaires ou musculaires. Elle contribue également à renforcer le système immunitaire et tout particulièrement en prévention de la grippe.

Quelle vitamine D choisir ?

Il en existe plusieurs formes, celle d’origine animale, la vitamine D3 ou cholécalciférol, est la plus efficace. Dans l’alimentation, ce sont les poissons gras les plus riches en vitamine D. Mais seule la supplémentation orale peut compenser un manque important de soleil et est souvent indiquée en hiver.

Quelle alimentation ou supplémentation avant une exposition ?

– Les acides gras essentiels, omégas 3-6-9 pour préserver la souplesse de la peau. On les trouve dans les poissons gras (privilégier les poissons de mer froide : maquereau, hareng, sardine et le foie de morue très riche en vitamine D) cuits à la vapeur douce ou marinés et des huiles végétales extraites à froid : cameline, lin, noix, colza associées à l’huile d’olive riche en oméga 9.
– La vitamine A ou bêta carotène joue un rôle important dans le renouvellement des cellules cutanées et l’hydratation de la peau. On trouve la vitamine A dans les produits d’origine animale comme le beurre, le foie, les œufs, les poissons gras et la provitamine A (bêta-carotène) certains végétaux de couleur orangée comme la carotte, le potimarron, la mangue, les abricots… et le persil, le cresson…
Ces aliments font aussi avoir une action anti-oxydante, en protégeant les membranes de nos cellules des radicaux libres qui apparaissent lors d’une exposition au soleil. En excès, ils sont responsables du vieillissement de la peau et de l’organisme en général.
Leur méfaits peuvent être limités par une alimentation riche en anti oxydants comme la vitamine C présente dans le kiwi, le persil, l’orange, le citron et les fruits d’été en général ; la vitamine E protectrice des membranes cellulaires et contribuant à la microcirculation cutanée, on la trouve dans les huiles végétales en particulier le germe de blé et l’argan, sa présence dans l’alimentation améliore l’éclat, la souplesse et la douceur de la peau ; les polyphénols contenus dans le raisin rouge, la tomate, les mûres, les framboises, les myrtilles, l’oignon rouge, ce sont des anti oxydants très puissants ainsi que le coenzyme Q10 présent dans les abats, les arachides, les céréales entières, les noix (le coenzyme Q10 pourrait retarder l’apparition des taches brunes sur la peau dites taches de vieillesse !) ; le zinc joue un rôle majeur pour le maintien de la santé de la peau, il se trouve dans les fruits de mer, en particulier les huîtres, les abats, le jaune d’œuf, les graines de courge, les noix ; les vitamines du groupe B assurent une bonne santé à la peau ainsi qu’à l’équilibre du système nerveux, toucher la peau a des répercussions sur les système nerveux et inversement l’aspect de la peau dénote la qualité du système nerveux !, les vitamines B se trouvent dans la levure de bière, le germe de blé, les amandes, les légumes secs, les carottes, oignons, pomme de terre…

Que faire les jours d’exposition ?

Enduisez-vous d’une crème protectrice adaptée tout au long de la journée Débutez, suivant votre couleur de peau, par un indice élevé puis baissez au fur et à mesure. Evitez l’exposition entre 11h et 16h l’été. Buvez jusqu’à 2l d’eau par jour afin de permettre à la peau de se régénérer plus rapidement.

Réparateur après soleil
Un lait spécifique après soleil, une huile de carotte pour calmer les petites inflammations et donner une bonne mine, l’huile de nigelle pour réparer les légères agressions extérieures que la peau aura subies.
Attention ! si vous avez attrapé un coup de soleil, appliquez une huile essentielle de lavande (lavandula angustifolia) sans la diluer, sur la zone concernée ; et les jours suivants, diluez 10% de cette huile essentielle dans 90% d’huile de rose musquée, trois fois par jour.

Comment conserver son bronzage ?

Utilisez des gommages du corps régulièrement afin d’enlever les excès de peaux mortes. Continuer l’alimentation détaillée ci-dessus afin de garder un teint hâlé plusieurs mois.

Bel été à vous et au plaisir de vous retrouver à la rentrée pour de nouveaux thèmes…
Sylvie

Tags: