probiotiques

Les probiotiques équilibre de la flore intestinale

Santé RSS 2.0 Commentaire (0)

bioprotus équilibre flore intestinaleA la fin du printemps…qui n’a pas envie d’avoir un ventre plat ? Une petite remise en forme de nos intestins s’impose !

C’est dans nos intestins que se crée le système immunitaire grâce à des cellules spéciales appelées plaques de Peyer. Ce sont aussi nos intestins qui nous permettent d’évacuer ce qui ne nous convient pas.
Nos intestins… merveilleuse machine capable de protéger notre sang contre les substances nocives apportées par la nourriture doivent fonctionner correctement afin que l’absorption de tous les nutriments soit transformée en énergie.
Des recherches scientifiques attestent qu’il existe un lien entre une flore intestinale déséquilibrée et certains malaises de notre vie quotidienne.

Bonnes et mauvaises bactéries cohabitent dans notre milieu intestinal. Elles doivent être en parfait équilibre.
Les anti-biotiques, par exemple, déséquilibrent la flore intestinale (« bio » veut dire « vie » en grec), il est donc tout naturel de comprendre qu’ils tuent la vie microbienne indispensable au fonctionnement de nos organes.

L’équilibre de la flore intestinale est primordial, et notre mode de vie, souvent déséquilibré, stressé et mal alimenté parfois, nous apporte des conséquences fâcheuses.
Afin de permettre à notre corps de se maintenir en bonne forme, il est judicieux de penser à une cure de probiotiques de temps à autres, pour que le corps retrouve tout son tonus et son bien être.

Les probiotiques aident à la digestion des aliments, luttent contre la prolifération des agents pathogènes et participent à la régénération de la flore intestinale.
Un mot sur les prébiotiques : Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les prébiotiques ne sont pas des bactéries mais des fibres naturellement présentes dans les fruits et légumes. Ils servent donc de véhicule aux probiotiques afin de mieux les assimiler.

Où trouver les produits ?

Tags: ,

La flore intestinale – Pilier de l’immunité

Santé RSS 2.0 Commentaire (0)

Le journal de Sylvie

La flore intestinale est constituée de 100 000 milliards de bactéries. 95 à 98% est bénéfique à l’organisme. Ces bactéries favorisent la digestion de certains aliments, dégradent les pigments biliaires, participent à la fabrication de la vitamine K, freinent le développement des levures et des champignons. De plus, cette flore dite « saprophyte » s’oppose à la multiplication des germes pathogènes (c’est à dire nocives pour l’organisme), régule donc le SYSTEME IMMUNITAIRE et libère des substances nutritives pour les cellules intestinales.
D’où, l’incontournable prise de pré et prébiotiques pour renforcer l’immunité dont je traiterai plus loin.

En effet, ces bactéries nocives peuvent :

– libérer des toxines provoquant des maladies infectieuses
– provoquer lésions, inflammations ou porosité sur la muqueuse intestinale, ainsi la « porte » est ouverte à la pénétrations de substances indésirables dans l’organisme pouvant entraîner diverses maladies.

Quels sont les signes d’un dysfonctionnement intestinal ?

– ballonnements, flatulences (gaz), constipation et/ou diarrhée ou selles molles, aigreurs et/ou brûlures d’estomac, inflammation de l’intestin type colite, intestin irritable…

Il est difficile d’avoir une bonne santé, même avec une alimentation équilibrée et de qualité si l’on connaît des troubles digestifs récurrents d’où la nécessité d’une prise de pro et prébiotiques. Le stress chronique aggrave le dysfonctionnement de la flore intestinale d’où l’intérêt de sa gestion.

Conseils alimentaires pour conserver une bonne flore

– consommer des fruits et des légumes (de par leur présence de fibres) crus (en fonction de sa tolérance digestive) et cuits à la vapeur douce (permettant d’assouplir la dureté des fibres et de conserver le maximum de vitamines et de minéraux) et ceci aux 2 principaux repas

– consommer des céréales semi-complètes ou complètes si bien tolérées pour leur apport en fibres
– bien mastiquer (la première digestion se faisant dans la bouche)
– éviter de consommer trop de boissons à table (elles diluent les sucs digestifs permettant une bonne digestion)
– limiter les aliments « flatulents », ce sont ceux qui contiennent des fibres solubles et astringentes comme les pois chiche, lentilles, chou fleur, brocolis, oignons…
– introduire des saveurs qui stimulent les sécrétions digestives comme le gingembre
– utiliser des compléments alimentaires contenant de la papaïne, enzyme permettant une bonne digestion
– ajouter des plantes comme le fenouil, le cumin, l’anis…
– utiliser le charbon végétal et/ou l’argile, absorbants naturels, à la surface desquels se fixent les gaz et les substances toxiques dans l’intestin, à distance des repas.

Qui sont les pro et prébiotiques ?

– les prébiotiques sont des produits non digestibles (fibres) qui stimulent la croissance des bactéries de la flore protectrice . Une variété de prébiotiques sont les fructo-oligo-saccharides appelés FOS. Pectines, hémicelluloses, inuline (pomme, oignon, chicorée) font aussi fonction de prébiotiques.

– les probiotiques (ferments lactiques : lactobacilles et bifidobactéries) sont des suppléments microbiens vivants ou atténués qui changent ou améliorent l’équilibre microbien intestinal.

Attention : l’usage d’antibiotiques a un impact négatif sur l’intégrité intestinale, ils changent l’équilibre de la flore et altèrent les rapports entre flore bénéfique et pathogène. Les probiotiques pourront rétablir l’équilibre pendant et après usage des antibiotiques.

Quand l’intestin et le foie sont sains, le transit est régulier

« La selle normale de l’homme doit avoir la forme d’une saucisse épaisse de 4 centimètres et longue de 15 à 20 centimètres » Dr C. Kousmine
« Le mécanisme de concentration des matières fécales est d’une précision étonnante. Il faut que 86% de l’eau soient réabsorbés pour qu’une selle ait une consistance normale. Si 88% de l’eau sont réabsorbés, les selles deviennent trop dures et à 82% de résorption, elles sont trop fluides. » Dr C. Kousmine
Le rôle des fibres alimentaires végétales (cellulose, pectine) des fruits et légumes est de retenir l’eau. Elles se gonflent comme une éponge et facilitent la migration des selles.

Ne pas oublier de prendre soin de son foie avec des plantes drainantes comme : l’artichaut, le radis noir, le chardon marie et si besoin est de détoxifier avec le desmodium et le curcuma.

 

Compléments alimentaires conseillés :

 

Pour la flore intestinale :

BIOPROTUS 7000 pour un transit lent
BIOPROTUS 4000 pour un transit rapide
BIOPROTUS Senior pour des intestins irritables ou après 50 ans
SECURIL Yalacta

Pour le foie :

HEPATO FORCE de VS
PHYTABILIUM Biotechnie
HEPACTIF Fitoform
DESMODIUM Nat’Form

Pour les enzymes digestives :

DIGEST ACTIF Papaye Fitoform

Confort intestinal (gaz…)

CHARBON VEGETAL Super diet
PRO CARBO

Je vous souhaite un bon équilibre intestinal !

A très bientôt pour le prochain article qui permettra encore de renforcer l’immunité à l’aide de plantes, vitamines et minéraux…

Sylvie.

Tags: ,