C’est le temps des cerises !

Non classé RSS 2.0 Commentaire (0)

Les fleurs des cerisiers sont remplacées par de beaux fruits rouges colorés… Ca y est nous sommes arrivés au temps de manger des cerises… Hummmm, il faut en profiter, car cela ne dure pas très très longtemps.
Une trentaine de variétés sont présentes sur les étals des marchés, mais si vous avez l’occasion de vous promener en campagne, vous découvrirez peut être dans un champs oublié, un cerisier d’antan abandonné aux oiseaux.
Qui n’a pas maraudé dans son enfance ? Ah que de souvenirs peuvent remonter !

Je connais un vieux cerisier aux gros fruits jaunes très très sucrés et à la chair ferme et parfumée, mais il me faudra attendre encore un peu pour aller marauder. J’attends ce moment avec impatience car la Stark Gold n’est à point qu’au mois de juin.  En attendant l’on peut trouver d’autres variétés tout aussi alléchantes. La Burgat est celle qui inaugure le printemps. Elle n’a pas une couleur aussi foncée que la Summit ou la Van, qui elles,  sont bien rouges et brillantes. Quant à la Reverchon et la Hedelfingen, ont une forme un peu conique et peuvent tirer sur le rouge presque noir à maturité. La Montmorency est bien plus petite et est plutôt réservée pour faire des conserves ou des cerises à l’eau de vie. Elles ont un goût particulier, plutôt acide, mais sont également délicieuses en confitures. Il paraît qu’il existe plus de 200 variétés de cerises en Europe !

Pour choisir vos cerises, choisissez les plutôt fermes et avec un pédoncule bien vert et souple.

Pour les consommer, passez les rapidement sous l’eau mais surtout ne les laissez pas tremper dans l’eau, elle se gorgeraient d’eau et seraient insipides.

Les cerises sont riches en fibres, en glucides en vitamines A,C,E, en fer, en calcium, potassium, magnésium et elles apportent des oligo-éléments en grand nombre. 125 g de cerises (suivant la variété) peuvent vous apporter jusqu’à 30% de vos besoins en vitamine C et en carotène. Des raisons pour ne pas vous en priver !
La couleur rouge de la cerise provient en partie de pigments (les anthocyanes) qui ont la particularité de lutter contre l’accumulation de l’acide urique dans les articulations.
Les fibres contenues dans la cerise ont des vertus laxatives.

Les tisanes de queues de cerises sont très efficaces contre les problèmes urinaires et les rhumatismes.
Si vous souffrez de mal de mer, sucez un noyau de cerise, il parait que c’est très utile.

C’est le moment de vous gâter… clafoutis, confitures, crumbles… avec les cerises, c’est la gourmandise assurée !

Tags:

Commentaire (0)

Flux RSS des commentaires de cet article. URL pour les TrackBacks

Laisser un commentaire