Les oxyures… vous connaissez ?

Non classé RSS 2.0 Commentaire (0)

Ces petits vers intestinaux qui occasionnent souvent des démangeaisons, surtout à la tombée de la nuit, mais aussi de nombreux désagréments (toux, insomnies, démangeaison au vagin (pour les filles), troubles digestifs, perte de l’appétit, du poids, douleurs abdominales, prurit anal…), chez les enfants, qui les rend fatigués, irritables et parfois même peuvent aller jusqu’à provoquer des convulsions chez les plus petits.

 

A quoi ressemblent les oxyures ?

Les oxyures sont de très petits vers blancs difficiles à voir à l’oeil nu, ils ont une forme de filament blanc un peu comme des vermicelles. Ce sont des parasites du système digestif qui se transmettent très facilement et qui se logent dans le rectum. Ils pondent de nombreux oeufs dont la durée de survie peut aller jusqu’à 2 semaines. Ils peuvent éclore en dehors de notre organisme, dans les vêtements ou sous les ongles par exemple. Ils se transmettent par contact indirect, et si vous avez un chien infesté par les vers, il se peut que l’enfant les attrape sur ses poils.

Comment les détecter ?

Si votre enfant se gratte régulièrement dans la région anale, il serait judicieux de penser aux oxyures.

Une astuce pour le vérifier : prenez un bout de scotch et collez le sur l’anus de l’enfant. S’il y a présence de vers, ils vont se coller dessus. Il faut prendre une bonne loupe et observer. Dans ce cas, consultez rapidement un médecin qui vous conseillera un traitement pour les éradiquer.
L’observation des selles de l’enfant peut être aussi utile. Vous y détecterez peut être ces filaments ou quelques oeufs blancs.

Eviter les récidives

L’entourage proche doit lui aussi prendre soin de ne pas être infesté car ces parasites intestinaux affectent les grands comme les petits et aussi vos animaux de compagnie.
Veillez à passer l’aspirateur partout dans la maison y compris sur la literie, les jouets, désinfectez les vêtements.
Lavez vous les mains régulièrement et particulièrement avant de manger et après tout passage aux toilettes.
Pensez à couper les ongles des enfants assez courts et vérifier que leurs ongles soient propres.

Les oeufs étant coriaces, il faut veiller à ce que le traitement soit fait sur la bonne durée afin que l’infestation n’ait pas lieu quelques semaines plus tard après l’éclosion des oeufs qui auraient pu tomber au sol ou souiller des vêtements.

Quelques solutions naturelles

Mixer quelques graines de pépin de courge et les incorporer aux repas de vos enfants.
L’ail cru est une très bonne alternative, mais il est peu évident que votre enfant accepte d’en avaler. Profitez d’en mettre dans tous vos plats si vous le pouvez.

A l’ancien temps, nos grands mères nous fabriquaient un collier de gousses d’ail et cela était efficace… peut être devrions nous relancer cette mode… tout se fait aujourd’hui !!!

Commentaire (0)

Flux RSS des commentaires de cet article. URL pour les TrackBacks

Laisser un commentaire