Manger selon l’Ayur-Veda

Santé RSS 2.0 Commentaire (0)

Aujourd’hui j’avais envie de vous donner quelques petits conseils pour bien manger selon l’Ayur-Veda qui m’ont souvent été utiles…

L’Ayur-Véda est l’art de bien vivre en accord avec la Nature. Il nous permet d’initier notre intuition de façon à vivre en harmonie avec notre corps et à nous écouter selon notre vraie nature.

Pour les personnes qui manquent d’appétit, une pincée de gingembre frais râpé avec un peu de sel et pris quelques minutes avant le repas permet « d’ouvrir la faim » et de favoriser la digestion.

Pour rendre un repas plus digeste et léger, il suffit de cuire les légumes avec du gingembre frais si possible.

Faire bouillir quelques instants du gingembre frais et râpé prévient et soigne les refroidissements. Ce « thé de gingembre » pris pendant le repas favorise l’élimination des toxines.

Prendre vos repas dans un lieu agréable, tranquille et plaisant, s’asseoir confortablement et être bien assis à votre table favorisera l’assimilation et vous évitera des désagréments d’ordre digestif. Idéalement, mieux vaut s’abstenir de manger plutôt que de manger dans des conditions désagréables.  Un verre d’eau chaude bu à petites gorgées est agréable à l’organisme, et même si votre palais ne le prend pas bien au début, on s’y habitue très vite et l’on en voit rapidement les bons effets. Il est bon de prendre le temps de mâcher et de penser au moment présent, à ce que l’on est entrain de faire.

Le meilleur moment pour prendre son petit déjeuner se situe entre 7 et 8 heures du matin et le repas principal devrait être pris entre 11 et 13 heures. Le soir, le repas devrait être léger et si possible avant la tombée de la nuit.

Le régime alimentaire devrait s’adapter en fonction des saisons, au moment où la Nature a décidé d’offrir tout son potentiel.

D’une manière générale, il est bon de suivre ses désirs et de manger ce qui est attirant, ce qui sent bon et que l’on sait être bon pour soi, mais il faut être conscient aussi du fait que certains désirs peuvent être le résultat de mauvaises habitudes. Un hamburger par exemple, peut sembler alléchant à bon nombre d’entre nous, mais on se réfèrera à notre propre jugement afin de discriminer ce qui est juste pour soi et ce qui ne l’est pas.

Commentaire (0)

Flux RSS des commentaires de cet article. URL pour les TrackBacks

Laisser un commentaire