Pomme, poire et gingembre dans 1 crumble

Recette desserts, Recette sans caséine et sans gluten RSS 2.0 Commentaire (0)

Hier soir en regardant Masterchef, Nathalie m’a donné envie de me réchauffer ce midi avec un petit crumble. Souvenirs, souvenirs. Je n’aimais pas les épreuves de la boîte mystère, car évidement, je savais qu’il y aurait des ingrédients que je ne peux cuisiner…  mais je suis habituée à élaborer mes recettes avec ce que j’ai sous la main…et voici ce que ça a donné !

 

Temps de préparation : 15 mn

Temps de cuisson : 40 mn

Ingrédients pour 8 ramequins

– 2 pommes
– 2 poires mûres
– 1 morceau de gingembre de la valeur d’un dé à coudre
– 2 petites carottes
– 5 c à soupe d’huile d’olive
– 150 g de noisettes
– 1 c à café de mélange 5 parfums
– 2 c à s de purée de noisettes
– 2 c à s de sirop d’agave
– 5 c à s de farine de riz

Eplucher les pommes et les poires. Détailler les pommes en petits dés et les poires en très gros morceaux. Brosser les carottes et les raper.

Déposer les fruits et les carottes rapées dans une jatte, rajouter les épices et le sirop d’agave. Mélanger intimement avec vos mains pour bien imprégner les fruits de ce mélange. Rajouter de fines lamelles de gingembre.

Faire chauffer à feu doux 2 c à s d’huile d’olive dans une casserole et verser les fruits par dessus. Laisser compoter jusqu’à ce que les fruits deviennent fondants, tout en remuant de temps à autre et toujours à petit feu.

Pendant ce temps, préparer le crumble.

A l’aide d’un petit robot, hacher grossièrement les noisettes.

Déposer dans une jatte la purée de noisette, les noisettes hachées, la farine de riz et 3 c à s d’huile d’olive. Mélanger avec une cuillère. Lorsque les ingrédients sont bien humidifiés par l’huile, l’on obtient un mélange sablonneux.

Déposer les fruits dans un plat à gratin ou dans de petits ramequins, les étaler uniformément, puis verser le crumble par dessus et faire de même.

Enfourner pour 40 mn à 160°

Peut se déguster chaud, tiède ou froid.

Tags: , , , ,

Commentaire (0)

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire