Popeye nous l’avait dit « Mangez des épinards »

Santé RSS 2.0 Commentaire (1)

Popeye et les épinardsEn son temps, Popeye nous a fait connaitre l’épinard qui, de nos jours, n’est pas souvent mis à l’honneur. C’est pourtant un légume fort intéressant. A l’ancien temps, il était préconnisé pour les maux d’intestins.
C’est un légume croquant et goûteux que l’on peut consommer cru pour faire de délicieuses salades vitaminées mais aussi haché pour agrémenter des soupes ou des purées.
Je vous conseille d’utiliser les jeunes pousses et si par hasard vous ne trouvez que des épinards en branches, veillez à éliminer les nervures qui restent dures, même à la cuisson.
La conservation de l’épinard ne dure pas longtemps et il peut même devenir toxique si on le conserve plusieurs jours du fait de sa forte concentration en nitrates.
La cuisson doit être rapide afin de conserver tous ses nutriments. Ne pas le faire bouillir, il perd son goût et sa texture. D’où les mauvais souvenirs des « épinards à la crème » de la cantine !
Il est riche en fer et en vitamines avec une teneur en carotène relativement importante.
Son nettoyage devrait être effectué avec soin, sinon, vous risquez de trouver de nombreux grains de sable. Un bain rapide dans une eau vinaigrée suivi d’un abondant rinçage à l’eau claire, devrait venir à bout du sable et autres parasites.
L’épinard est un bon laxatif, pour les personnes aux intestins paresseux, il sera d’un grand secours.
Préferez l’acheter de qualité biologique, car il est très gourmand en azote.

Il est déconseillé aux personnes souffrant de problèmes urinaires, de calculs rénaux et aux  rhumatismants.

Bon appétit, Pilar…

Commentaire (1)

Flux RSS des commentaires de cet article.

  1. Commentaire par BRIFFAUD - 1 juillet 2011 à 16 h 00 min

    Je fais cuire les épinards en branches avec les tiges (excellentes pour le tube digestif, car ce sont des fibres) à la vapeur en cocotte-minute : dès que la quantité d’eau, conseillée selon les modèles de cocotte, bout, je mets le panier vapeur rempli des épinards crus et j’attends que la cocotte monte en pression. Dès la mise sous pression, j’éteins le feu sous la cocotte et j’attends que la pression retombe doucement d’elle même (sans la faire s’échapper), j’ouvre la cocotte et je verse de suite les épinards cuits « juste comme il faut » dans un passoire où je les laisse égoutter tranquillement le peu d’eau qu’ils contiennent. Je les prépare ensuite comme je veux. La plupart du temps, je les consomme tels quels car ils sont délicieux ainsi et gardent toute leur saveur.

Laisser un commentaire