Pépins de pamplemouse

L’EPP : Extrait de Pépin de Pamplemousse

Santé RSS 2.0 Commentaire (0)

Le Dr Jacob HARICH, jardinier à ses moments, découvrit en 1980 les vertus de l’extrait de pépin de pamplemousse. Lorsqu’il jetait ses  pépins de pamplemousse dans son compost, ces derniers ne pourrissaient pas.
Médecin physicien, lauréat du prix Einstein et immunobiologiste, il décida d’entreprendre des recherches pour comprendre ce phénomène. Il découvrit ainsi le large champ d’action que recélait le pépin de pamplemousse sur les bactéries, les virus, les champignons et divers parasites que les antibiotiques conventionnels ne permettaient pas d’éradiquer dans leur totalité.
Les graines de pamplemousse, produit naturel, contiennent une substance plus puissante et moins nocive que les antibiotiques. Des essais comparatifs en concurrence avec 30 antibiotiques puissants et 18 antimycosiques ont été établis par des équipes de recherches internationales.

Dans chaque essai, l’huile de pépin de pamplemousse était d’un effet équivalent ou supérieur sur les souches présentes.
L’extrait de pépin de pamplemousse aide les défenses immunitaires, alors que les antibiotiques classiques les inhibent.
Au niveau intestinal, alors que l’extrait de pépins de pamplemousse neutralise les bactéries nocives, il ne touche absolument pas aux indispensables bifidus et ne diminue que très peu les lacto-bactéries. De plus, l’ensemble de la flore se trouve améliorée.
Normalement, ce produit ne fait l’objet d’aucune réaction allergique. Néanmoins, selon les statistiques, il y a environ 4% des personnes qui présentent une allergie aux agrumes en général. Dans ce cas, ces personnes doivent commencer par des doses minimales.

Utilisation

– Refroidissements en tous genres, grippes,
– maladies gastro-intestinales,
– infestations par levures,
– infections ORL,
– mycoses de la peau et des ongles,
– infections urinaires,
– déficiences du système immunitaire,
– candidoses,
– désinfection de l’eau,
– verrues,
– intoxications alimentaires,
– gingivites, abcès dentaires…
– candida albicans (en adoptant un régime spécifique anti-candida)

Les troubles consécutifs au Candida Albicans sont très variés : ballonnements, diarrhées, colite, ulcère gastro intestinal, troubles menstruels, stérilité, fibroses, trouble de la prostate, allergies, troubles hormonaux, troubles cardiaques, douleurs articulaires, maux de tête, migraines, perte de mémoire, sautes d’humeur, asthme, sinusite, problèmes rénaux, fluctuation glycémique, gastrite (une fois encore ici, on revient à l’alimentation et il faut savoir que notre Candida aime bien se nourrir de l’alimentation industrielle : il adore le sucre notamment.)…

L’EPP est également utile pour nos animaux de compagnie. Les poux, les tiques, les mycoses et divers bobos sont traités avec succès.

Comment le prendre ?

Bien que la posologie soit à adapter à chaque cas en particulier, de 10 à 30 gouttes d’extrait 2 à 3 fois par jour, bien mélanger dans un verre d’eau. Son goût un peu amer peut déplaire, dans ces cas, ne pas hésiter à le mélanger à 1 jus de fruits.

Quelques exemples d’applications en usage externe.

Herpès des lèvres, ou lèvres gercées : 3 à 5 gouttes dans une cuillère à soupe d’huile (germe de blé ou olive). Badigeonner
Gingivite : rincer la bouche et masser les gencives avec 20 gouttes du produit dans un verre d’eau. Tremper la brosse dans le mélange pour désinfection.
Toux, angine : gargarismes avec le même mélange que ci-dessus
Aphtes, mauvaise haleine, muguet (mycose buccale) : rinçage de la bouche avec 20 gouttes dans un verre d’eau
Mycoses auriculaires : appliquer le mélange de 3-5 gouttes pour une cuillerée à soupe d’huile avec un coton tige
Entretien du cuir chevelu (pellicules) : ajouter 10 à 20 gouttes de produit dans la main avec la portion de shampoing.
Verrues : appliquer une goutte pure sur les verrues 2 à 3 fois par jour
Mycose : application d’extrait pur dilué dans un peu de glycérine, 2 à 3 fois par jour jusqu’à guérison complète.
Infections vaginales, mycose vaginale : ne pas laver au savon : Pratiquer des injections avec 3 à 9 gouttes d’extrait dans ¼ de litre d’eau tiède. Y ajouter 5 à 10 gouttes de teinture mère d’écchinacéa.
Tiques : appliquer une goutte pure sur la tique…/…

Tags: , , ,